Civil Society Europe : être en pôle position pour le changement

Civil Society Europe : être en pôle position pour le changement

Les principaux réseaux européens d’associations se sont réunis pour créer Civil Society Europe, un espace permanent d’échanges horizontaux et une voix forte pour un changement de paradigme, afin de renforcer et promouvoir les valeurs d’égalité, de solidarité, de démocratie et d’inclusion au sein des Etats Membres et des peuples d’Europe.

Au cours de la conférence de lancement d’hier, accueillie par la vice-présidente du Parlement Européen en charge de la citoyenneté, Sylvie Guillaume, Jean-Marc Roirant, président du Forum Civique Européen, organisation à l’origine de la création de Civil Society Europe, a rappelé à quel point cette coordination représente une étape charnière dans le paysage associatif européen. «Depuis l’Année Européenne des Citoyens 2013, lorsque cette mobilisation a commencé, nous avons appris à aller au-delà de nos différences et de nos approches sectorielles, afin de parler d’une seule voix en faveur d’un changement des politiques, mettant en avant l’intérêt général, dans une société globalement dominées par les intérêts individuels et particuliers.»

Les aspirations au changement sont essentielles dans le travail de Civil Society Europe, qui réunit une quarantaine d’importants réseaux et de plateformes associatives européennes autour de valeurs partagées et d’une vision commune de l’Europe, comme l’a rappelé M. Roirant : «Nous voulons plus de justice sociale, nous voulons une véritable démocratie européenne et l’accès aux droits fondamentaux pour tous.»

Civil Society Europe est déterminée à s’inviter à la table du dialogue civil, afin de s’assurer que la voix des associations et des mouvements citoyens soit entendue, au même titre que celle des partenaires sociaux et des intérêts commerciaux.
La Vice-Président Sylvie Guillaume a salué cette coordination qui arrive «à un moment particulier » dans un contexte où «les notions de citoyenneté et les valeurs partagées, mentionnées précédemment, sont sérieusement minées par la crise traversée par l’Union Européenne ces dernières années.»

Tout en considérant que ce nouveau mandat est celui de la dernière chance pour les institutions européennes, pour qu’elles prouvent leur capacité à répondre aux aspirations et aux besoins des citoyens, elle estime «qu’aux côtés de cette expression spontanée de citoyenneté, il faut aussi qu’il y ait une organisation et une coordination qui permet d’instaurer un espace de dialogue ouvert et permanent, pour entendre ceux qui appellent à un changement de politiques.»

Civil Society Europe vient tout juste d’ouvrir la porte menant au dialogue civil. Il reste maintenant aux institutions européennes à rejoindre les acteurs de la société civile et à franchir le seuil.

Pour plus d’informations, consultez le Manifeste de Civil Society Europe.
L’enregistrement des débats est disponible ici.



Stay informed about our activities

Register to our newsletter or read the past ones
LEt's go!

Get informed, share, take part

Continue to discuss with us on social media